« La décision du Crédit Agricole Atlantique Vendée de ne pas exécuter un ordre de virement vers une plateforme de bitcoin suscite de l’émoi dans la « crypto-sphère ». Les banques sont prises entre deux exigences : certains clients réclament plus de liberté dans leurs investissements. D’autres, déçus de leurs placements, estiment que la banque aurait dû mieux les informer …. »

Pour lire l’intégralité de l’article des Echos,

Cliquez ici